© 2018 by Dominique Rousseau.

les Divines Biquettes

récits agroalimentaires sur contrebasse loopée

teaser :

​Ce spectacle tragi-comique nous parle d'aujourd'hui, de l’hyper-industrialisation du vivant, du lien entre la domination des femmes et celle de la nature, d'un monde absurde où tout est mécanisé. Il y a là quelque chose de la 'Ferme aux animaux' d'Orwell vu du côté femelle.

Récits principalement féminins avec quelques morceaux de damoiseaux entiers dedans. Récits et musiques, boucléEs parfois aux machines électroniques, cheminant souvent, entre quiétude et rugissements de contrebasse. Des récits pour les futures Journées du Matrimoine. Des récits portés par une femme et une contrebasse.


Dans un troupeau de six cents biquettes, qui, pour être le centre de l’attention du maître des lieux se prennent pour le centre du monde, une petite chèvre, affligée du gène ‘Seguin’, s’échappe, en quête d’un ailleurs qu’elle pressent. Elle ramènera de son escapade des récits qui changeront la vision du monde de ses congénères.
600 biquettes, une femme chèvre, Biscotte et ses quatre maisons, la Mage, ses généreux poèmes en forme d’autobus, Germaine aux yeux bleus comme le ciel au petit matin, d’étranges serviteurs en combinaisons blanches, une taupe et la main d’Eugénie de Guérine se croisent au fil du récit.

Après avoir exploré les mythes et contes des peuples premiers, inuit ou Aborigènes et leur rapport au monde et à la nature , Dominique Rousseau interroge ces mêmes relations des femmes autour d’elle avec la nature.
Où l’on explorera où en sont ces dames vis-à-vis de leur terre/mère, où l’on tentera d’apposer une grille de lecture écoféministe sur des quotidiens lambdas ou pas, histoire(s) de voir si elles s’en fichent ou pas, de leur Pachamama.
Bouffons, naïfs, narcissiques, les récits des biquettes se mêleront à ceux
d’autres femmes, témoignages de relations intimes et sensorielles à
leur environnement.

 

Texte et musique : Dominique Rousseau

Citations d'Alphonse Daudet

et d'Emma Goldman

Public concerné : Tout public à partir de 12 ans

Durée du spectacle : 1h 10

Direction de jeu : Thierry Desdoits

Création 2018 ; une production les arts tigres

graphisme : Catherine Esters

 

Cette création a reçu une aide du Comité de soutien à l'action féminine du Tarn.

Avec également le soutien du Théâtre du Colombier (Cordes) et de la Grange Et l'Etable.