Sedna, mythe inuit

C'est à une traversée du grand mythe inuit de Sedna (Saana), la 'déesse' de la mer inuit, que je vous convie. Une traversée du grand mythe écologique inuit.

Cette fille-là, elle ne veut pas se marier. D'ailleurs c'est comme ça qu'on l'appelle : Uinigumasuituk, celle qui ne veut pas se marier. Petite, ronde, les pommettes hautes avec de petits bourrelets de graisse : une vraie beauté inuit!'

 

Saana. Sedna. Kannaluk. Imap Ukua. Nerrevik. Nuliajuk : petite épouse...

Du Groenland à L’Alaska, ses noms résonnent dans l'âme des inuit. Sedna. La grande d'en bas. 

Celle qui garde dans l'épaisseur de sa chevelure baleines, morses, phoques annelés, lorsque les hommes ne respectent plus les lois de la nature.


'Un récit fondateur de la mythologie inuit aux images d'une beauté sauvage. La genèse de la grande gardienne des eaux et des mystères de l'Autre-Monde. Une parole poétique superbement portée par la contrebasse' Festival du Légendaire

Ce mythe raconte comment Uinigumasuituk, la jeune fille qui ne veut pas se marier, devient Sedna, Saana, la déesse des eaux. Il raconte son union avec l'homme-chien et la naissance de tous les peuples de la terre, transportés dans la semelle de ses kamik. Il raconte sa rencontre avec l'homme-oiseau, l'abandon par son père dans les profondeurs de la mer et comment, depuis, c'est elle, la mère des océans, principe féminin, que les chamans viennent peigner lorsque la chasse est mauvaise.

 

Les personnages de 'Sedna', soumis aux conditions extrêmes qui les entourent, parfois mi-hommes, mi-animaux, ridicules ou inquiétants… ont pénétré mon imaginaire. Ma contrebasse, complice et comparse, tendra le paysage sonore….  'Ajurnamat' : c'est comme ça !'

Public concerné : tout public à partir de 12 ans.
Durée du spectacle : Une heure

Dominique Rousseau : récit, contrebasse

Thierry Desdoits : direction de jeu

Création octobre 2006 . Une production Les Arts Tigrés

© 2018 by Dominique Rousseau.